Pourquoi éviter les silicones dans les cosmétiques ?

Article écrit pour la Slow Cosmétique :

Depuis quelques années, les silicones n’ont plus la « côte ». Elles sont décriées pour leur impact environnemental et suspectées d’être dangereuses pour la santé. MaCosmétiqueAntitoxique vous met à jour.

 

Les silicones, un danger pour l’environnement ?

Depuis 2008, deux types de silicones sont fortement critiqués pour leur impact sur l’environnement : la Cyclopentasiloxane et la Cyclotetrasiloxane. Ces 2 substances chimiques, classées depuis 2014 comme des polluants au même titre que les microplastiques, sont difficilement biodégradables et toxiques pour les organismes aquatiques qui les ingèrent. Des algues aux mollusques en passant par les mammifères, aucune espèce n’est épargnée. Des études sur l’impact des microplastiques sur la santé de ces organismes aquatiques révèlent que beaucoup d’espèces voient leurs paramètres physiologiques affectés : capacités de filtration réduite, photosynthèse et systèmes immunitaires perturbés, réduction de l’alimentation, tumeurs vasculaires inflammatoires, déséquilibres hormonaux voire mortalité chronique.

Capture d_écran 2018-01-22 à 13.57.08
Plancton et ichtyoplancton filmés en train d’avaler du microplastique /
Film «  A plastic Ocean » de Craig Leeson et Ko Ruxton en 2015.

Il est aujourd’hui impossible de connaître le pourcentage exact des silicones, issues des cosmétiques, rejetées dans les océans. Cependant, nous vous invitons à imaginer la quantité de silicones versées dans les eaux usées à l’échelle mondiale sachant que nous sommes 7 milliards à utiliser des cosmétiques chaque semaine (shampoings, dentifrices, déodorants, crèmes, maquillage et autres…), et sachant que 80% des eaux usées des pays en développement sont déversées dans la nature.

Les silicones, un réel danger pour la santé ?

Les silicones ne seraient pas dangereuses pour la santé. Pourtant, depuis peu, des études ont révélé que la Cyclotetrasiloxane, encore elle, pouvait être cancérigène, mutagène et toxique pour la reproduction. La Commission Européenne et le Conseil Européen se sont engagés à éliminer ce perturbateur endocrinien de nos cosmétiques d’ici 2019. La cyclopentasiloxane, quant à elle, aussi sujette à controverse, devrait être limitée à 0,1% dans les cosmétiques de lavage et interdite à terme.

Les conséquences des silicones sur notre santé sont encore méconnues, faute d’études. Cependant nous sommes en droit de nous demander quels seront les impacts de ces microplastiques dans notre organisme quand on sait qu’ils s’accumulent dans les poissons et crustacés que nous mangeons ? Quels dangers représentent-ils pour notre organisme quand on sait que l’eau du robinet en comporte des traces.

Comment éviter les silicones dans les cosmétiques ?

En attendant que les études prouvent l’innocuité des silicones, il est fortement conseillé de tous les éviter. Pour cela, lisez la composition des produits que vous achetez et évitez les cosmétiques qui contiennent des ingrédients se terminant par « –one » ou « –oxane » (les plus répandus étant la Dimethicone, la Cyclopentasiloxane et la Dimethiconol). Si cela vous semble trop compliqué, sachez que vous pouvez aussi vous fier au label Slow Cosmétique qui garantit des cosmétiques 100% sans silicones.



Y a-t-il des silicones dans mes cosmétiques ?

Shampooings, huiles, déodorants, crèmes de jour, fonds de teint, mascaras, crèmes dépilatoires, les silicones sont partout. Pour vous aider à mieux vous y retrouver, @macosmétiqueantitoxique a répertorié quelques cosmétiques comprenant du cyclopentasiloxane, cet ingrédient si toxique pour la santé et l’environnement.

image1.jpeg

Sources :

– https://science.vu.nl/en/Images/Plastic_ingredients_in_Cosmetics_07-2014_FINAL_tcm296-409859.pdf

– Film Netflix : A plastic ocean

https://www.officinea.fr/le-blog/faut-il-avoir-peur-des-silicones/

– https://knowledge.ulprospector.com/6896/pcc-eu-regulatory-update-important-news-on-d4-and-d5/ )

https://www.greenpeace.ch/fr/2017/07/21/les-microplastiques-particules-cosmetiques-et-fibres-textiles/

https://www.lesechosdelafranchise.com/dossier-cosmetiques-parfumerie/cosmetiques-et-parfumerie-un-marche-qui-sent-bon-la-croissance-556.php

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/les-dechets-de-plastique-envahissent-les-oceans_112382

http://selection.readersdigest.ca/sante/beaute/la-verite-sur-les-silicones

http://www.uqac.ca/cosmetologie/wp-content/uploads/2016/04/Les-silicones-volatiles-D4-et-D5-révisé.pdf

– Frank A.P.C. GOBAS, et Al., Bioaccumulation of decamethylpentacyclosiloxane (D5): a review. Environmental Toxicology and Chemistry, 2015. 34: p. 2703–2714.

– CNRS, Produits chimiques cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction: critères de la classification européenne réglementaire, éléments de communication des dangers.

– Santé Canada, E.C., Évaluation préalable pour le Défi concernant la decaméthylcyclopentasiloxane (D5). 2008.

– Sante Canada, E.C., Évaluation préalable pour le Défi concernant l’octaméthylcyclotétrasiloxane (D4). 2008.

https://www.consoglobe.com/eau-du-robinet-contaminee-microplastiques-cg

http://www.informaction.info/cqfs-269-000-tonnes-de-microplastiques-dans-les-oceans

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :